Le modèle alternatif du Brésil de Lula

LulaAu lendemain du Sommet des Amériques, la section Relations Internationales du GRIB publie un article inédit de Catherine LETERRIER sur la politique étrangère du gouvernement Lula : "Du conflit nord-sud à la coopération sud-sud. Le modèle alternatif du Brésil de Lula". L'article est disponible en intégralité en cliquant sur ce lien. En complément d'actualité, vous pouvez également consulter la longue interview concédée par Lula au quotidien argentin La Nacion (édition du mardi 21 avril 2009, en espagnol) en cliquant sur ce lien

La section Relations Internationales du GRIB publie un article de Catherine LETERRIER qui a pour titre :

 

"DU CONFLIT NORD-SUD A LA COOPÉRATION SUD-SUD : LE MODÈLE ALTERNATIF DU BRÉSIL DE LULA".

 

Voici ci dessous le résumé de l'article et l'article est téléchargeable en cliquant ici.

 

Résumé :

L'impact des actions d'inclusion sociale pratiquées par Lula sur la nouvelle politique d'intégration latino-américaine du Brésil s'inscrit dans le contexte de recomposition dans le même sens constatée dans d'autres pays de la région depuis quelques années : et pourtant, malgré sa tonalité Sud-Sud nettement plus marquée que celle de son prédécesseur, le modèle de Lula, de "gauche modérée", n'adhère pas au modèle chaviste, plus "radical". En effet, le potentiel économique du Brésil lui permet de proposer des partenariats sur des bases plus larges.
C'est à partir de ces atouts qui consolident sa croissance, mais surtout, de sa vision en faveur des pauvres, que le Brésil se propulse au-delà du continent américain, vers un rôle accru sur la scène des échanges diplomatiques et commerciaux internationaux, pour défendre une nouvelle alternative de développement en faveur du Sud.

Resumo :

O impacto das ações de inclusão social praticadas por Lula sobre a nova política de integração latino-americana do Brasil se inscreve no contexto de recomposição no mesmo sentido constatada em outros países da região há vários anos: e no entanto, apesar de sua tonalidade Sul-Sul nitidamente mais marcada que a de seu predecessor, o modelo de Lula, de "esquerda moderada", não adere ao modelo chavista, mais "radical". De fato, o potencial econômico do Brasil lhe permite propor parcerias em bases mais amplas.
É a partir destes trunfos que consolidam seu crescimento, mas sobretudo, de sua visão em prol dos pobres, que o Brasil se propulsiona para além do continente americano, no sentido de um papel maior no palco dos intercâmbios diplomáticos e comerciais internacionais, para defender uma nova alternativa de desenvolvimento em prol do Sul.