Relations Internationales

 

Du « grand pays du futur » à la puissance d’aujourd’hui

 

La montée de l'influence internationale brésilienne se développe dans des cadres géographiques différenciés. La politique extérieure du Brésil est à la fois cohérente dans sa vision du monde et pragmatique dans son application. Depuis sa découverte par Pedro Álvares Cabral, ce géant latino a fortement évolué.

Les frontières politiques tout d'abord ont reculé de près de 3000 km vers l'Ouest de la ligne fixée par le Pape dans le Traité de Tordesillas de 1494, avant de s’étendre à nouveau avec les fronts pionniers débordant sur les possessions espagnoles, jusqu'au Traité de Madrid de 1750. Après l'indépendance du pays proclamée le 7 septembre 1822, environ 900 000 km² de territoire supplémentaire seront incorporés au Brésil par la négociation ou par la force.

À l'issue de la Grande Guerre, ce sont les frontières diplomatiques du Brésil qui s'étendent aux grandes puissances occidentales, passant de la protection de la Grande-Bretagne à celle des États-Unis. Le Brésil entame dès lors une politique de diversification de ses partenaires, ce qui le conduit à étendre son influence à l'ensemble de l'Amérique du Sud puis à l'Afrique et au Moyen-Orient en particulier à partir des années 1960, tout en prenant une part active au sein des organisations internationales. Aujourd’hui, à la fois solidaire de l'Occident et proche des pays émergents, le Brésil s'impose progressivement comme un acteur mondial avec lequel il faut compter.

Les frontières économiques ont elles aussi connu une expansion planétaire. En profitant de l'exportation de la canne à sucre, du coton et du café jusqu'au XXème siècle, le Brésil a déjà créé un réseau important et acquis un certain savoir-faire dans la pratique du commerce international. L'industrialisation et le phénomène de mondialisation des échanges ont ensuite joué un rôle majeur dans l'expansion de la présence brésilienne à travers le monde.

Depuis son élection à la présidence en 2003, le président Lula tente d’imposer son pays en tant qu’acteur global. Toutefois, la diplomatie brésilienne continue à se définir par un équilibre pragmatique : désirant être l’un des porte-parole des pays du Sud, le Brésil de Lula prétend également conserver des relations privilégiées avec ses partenaires plus traditionnels du monde développé. Son objectif reste permanent : être reconnu par ses pairs comme un Etat important du système international, ce qui passe notamment par l’obtention d’un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies.

 

Responsable de discipline : Elodie Brun

Filtrer par titres     Affichage # 
1 Brésil - Maghreb : Globalité nécessaire et enjeux économiques stratégiques Elodie Brun
2 Brazil intro the Mediterranean. Strategic Outbreak on Socio-historical Background Elodie Brun
3 Les projets commerciaux du Brésil dans le cadre du Mercosur avec l’Union européenne et les pays en développement Elodie Brun
4 Le G20 et la diplomatie commerciale du Brésil Frédéric Louault
5 Les relations Brésil/Iran et la question du nucléaire Bruno Muxagato
6 Le rapprochement franco-brésilien: une relation stratégique au-delà d’un partenariat militaire? Bruno Muxagato
7 Séminaire Géopolitique des Amériques Frédéric Louault
8 Le football comme instrument de la diplomatie brésilienne Enrique Ventura
9 Perspectives latinoaméricaines. Brésil et crise mondiale. Frédéric Louault
10 Le modèle alternatif du Brésil de Lula Administrator