Copa 2014

 

logo_opalc

logo_grib

 

 

 

 

 

Après une première collaboration en 2010-2011 pour décrypter les élections brésiliennes de 2010, le GRIB et l’OPALC s’associent autour d’un nouveau projet pour la période 2012-2014 : la préparation de la prochaine Coupe du Monde de football, qui se déroulera en 2014 au Brésil.

L’accueil de cet événement sportif mondial porte des enjeux considérables pour le Brésil. Au niveau international, le choix du Brésil comme pays-hôte s’inscrit dans le mouvement d’affirmation de la puissance brésilienne à l’échelle mondiale. Derrière la dimension sportive, c’est l’image et la crédibilité du Brésil qui sont en jeu. Au niveau interne, l’organisation d’une Coupe du Monde peut constituer un important accélérateur du développement de changement. Les investissements engagés permettent de stimuler l’économie nationale et de moderniser les infrastructures.

Accueillir un tel événement soulève des défis tout aussi cruciaux pour les décideurs politiques, qui doivent concilier différents temps politiques. Il s’agit de respecter les exigences  à court terme (sécurité, travaux, etc.) tout en inscrivant les projets dans un programme de développement cohérent à plus long terme. Quel sens donner aux changements mis en œuvre? Comment rendre durables les retombées de l’événement ?

Enfin, il convient de s’intéresser aux interactions entre les différents acteurs impliqués dans la préparation de la Coupe du Monde : acteurs politiques, responsables d’organisations internationales (au premier rang desquelles la FIFA), entrepreneurs nationaux et étrangers, organisations non gouvernementales, etc. La diversité des intérêts génère conflits et tensions.

La manne financière exceptionnelle associée à un tel événement comporte aussi des risques. Malgré les engagements à la transparence, le partage du gâteau soulève la question  sensible de la corruption. Mais d’autres thématiques, comme la protection de l’environnement, les conditions de travail (illégalité, esclavage) ou encore le respect des droits de l’Homme (politiques répressives préventives) soulèvent des inquiétudes.

C’est cet ensemble de problématiques que le dossier « Copa 2014 » entend traiter. Ce projet a été mis en place avec les étudiants du Master Amérique latine de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, dans le cadre d’un enseignement sur le Brésil, entre octobre et décembre 2011. Ils ont choisi de centrer la réflexion autour de huit thématiques : 1) l’histoire et la culture du football au Brésil ; 2) le choix du Brésil comme pays-hôte ; 3) les investissements financiers et leurs usages ; 4) les flux touristiques ; 5) la sécurité publique ; 6) le développement durable et l’environnement ; 7) la diplomatie ; 8) la vie politique nationale.

Les premiers articles publiés dans ce dossier ont été réalisés par ces étudiants. Loin de vouloir traiter de manière exhaustive les enjeux de la Coupe du Monde pour le Brésil, ils ont cherché à explorer certaines pistes de réflexion. Au-delà de la vocation informative - reposant sur une posture critique alimentée par les sciences sociales – il s’agit pour les auteurs de susciter le débat et d’ouvrir un espace de discussion. Le dossier « Copa 2014 » est un donc projet dynamique, amené à évoluer et à se développer d’ici à 2014. Il est ouvert à tous les contributeurs souhaitant partager leurs connaissances sur le Brésil, au niveau social, politique, économique, etc.

Pour participer à ce projet, il vous suffit de nous envoyer vos contributions à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Les propositions sont évaluées avant mise en ligne. Les points de vue exprimés dans les différents articles n’engagent que les positions de leurs auteurs.

 


 

OBJECTIFS

•    Proposer une réflexion sur les enjeux soulevés par l’organisation de la Coupe du Monde de football qui se tiendra en 2014 au Brésil.
•    Informer le public francophone sur ces enjeux et ouvrir un espace de débat.
•    Evaluer les perspectives, les défis et les risques pour le Brésil liés à l’organisation de la Coupe du Monde 2014
•    Replacer cet événement dans son contexte historique, politique, social et international.

 


 

SOMMAIRE

Présentation générale/Introduction

-    Le football et la culture brésilienne
-    Les Brésiliens et la coupe du Monde
-    Focus : Retour sur la Coupe du monde de 1950

Le Brésil Pays-Organisateur

-    Le choix du Brésil par la FIFA
-    Les exigences de la FIFA. Pouvoirs et ingérences
-    Quand la corruption s’invite sur le terrain

Préparer le terrain. De l’usage des investissements

-    Les coupes du monde précédentes : quelles leçons pour le Brésil ?
-    Investissements et développement : comment sortir de l’effet de conjoncture ?
-    Moderniser les infrastructures (1). La mise aux normes des stades
-    Moderniser les infrastructures (2). Vers une nouvelle politique des transports ?
-    Les investissements étrangers au Brésil : le cas de la FNAC

Les flux touristiques : accueillir, encadrer, contrôler

-    Le tourisme au Brésil
-    Un boom touristique à court terme
-    Les infrastructures touristiques
-    Les dérives touristiques : tourisme sexuel et prostitution

Les défis de la sécurité. Sécuriser, pacifier, rassurer.

-    Le contexte global et les menaces terroristes.
-    Les risques dans les villes-hôtes
-    Sécuriser les villes : les politiques de sécurité avant Coupe du monde
-    Focus : L’occupation des favelas da Rio de Janeiro
-    Sécuriser les stades et leurs alentours
-    Gérer les foules pendant l’événement

Vers une Coupe du monde durable

- La Coupe du monde comme opportunité de renouvellement urbain
- Les risques environnementaux
- La place de l’environnement dans les programmes d’investissements

Le Brésil et la diplomatie du football

-    Repenser la géopolitique du football au 21e siècle
-    Les "émergents" et l’organisation des événements sportifs internationaux
-    Le Brésil jalousé ? La Coupe du monde 2014 et la politique de voisinage du Brésil.

La Coupe du monde et la vie politique nationale

-    Football et élections au Brésil
-    La Confédération Brésilienne de Football, acteur de la vie politique brésilienne ?
-    Si le Brésil gagnait… Quelles retombées politiques post Coupe du monde ?

 


 

Consultez ci-dessous les derniers articles publiés dans cette rubrique:



La culture du football au Brésil. Un siècle d'histoire
Copa 2014 - Le football, passion brésilienne
Écrit par Delphine Gras   

Le football au Brésil est plus vieux que l'instauration de la première République (1889). Alors que la monarchie constitutionnelle sous le règne de Pedro II commençait à battre de l'aile, le premier ballon rond fit son apparition au Brésil, apporté par les Anglais, via leurs marines ou les employés d'entreprises britanniques à Sao Paulo[1]. La princesse Isabelle en personne assista à ce que l'on a retenu comme le primeiro apito (« premier coup de sifflet ») du football au Brésil : un match disputé sur la plage de Glória, à Rio de Janeiro, en 1874. Mais si l’on s’en tien au mythe, c'est un certain Charles Miller, jeune étudiant brésilien fraîchement retourné au Brésil après un séjour en Angleterre, qui rapporte dans ses valises un ballon rond et un manuel de règles du jeu. Alors que le Brésil vit ses premières années de République, le Brésil se diffuse rapidement sur une partie du territoire national.

Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 Suivant > Fin >>

Page 2 de 2